Amorine Foglia : speed-saileuse

Posté le 01 Juin 2015

Portrait Amorine Foglia speedsail

Denis : Bonjour Amorine. Merci, au nom de l’équipe communication, de te prêter au jeu du portrait de la FFCV. Tout d’abord, comment es-tu arrivée dans la famille du char à voile ?

Amorine : Bonjour Denis.
Pour commencer, j’ai 27 ans et 6 mois ;) J’ai toujours vécu au bord de la mer, donc le speed-sail m’est venu plutôt “naturellement”, d’autant plus avec des parents qui sont à l’origine d’un club dédié à cette activité, le Wheeling Club Hardelot fondé en 1988. Cela aide ! Très jeune, je me suis retrouvée avec les pieds sur une planche !

Je suis amatrice de tout type de sports, principalement ceux qui procurent des sensations “fortes” / de glisse. Cela englobe le speed-sail, le surf, le kite-surf, le snowboard, le roller, le VTT et même parfois un peu de windsurf à mes heures perdues ! Une rideuse dans l’âme !

Denis : Tu es championne de France 2014. Comment en es-tu venue à faire de la compétition ?

Amorine : Je n’ai pas commencé par la compétition de speed-sail tout de suite. Le speed était pour moi et est toujours synonyme de partager un loisir entre amis/famille, dans un cadre agréable et sous le soleil voire au coucher du soleil et avec pour seul mot d’ordre : s’évader !
J’ai donc commencé la compétition l’an passé (saison 2013-14) pour essayer et surtout motivée par des amis du club. J’y goûte, ça me plaît et je participe aux Grands Prix et au championnat de France.
Ce que j’aime dans la compétition, c’est le fait de se dépasser soi-même et de repousser ses limites en se mesurant aux autres. On progresse d’autant plus en faisant de la compèt’ !

Portrait Amorine Foglia speedsailDenis : Quelle est la session parfaite pour toi ?

Amorine : Une session speed sous le soleil avec les potes par vent d’Ouest.
Se faire un aller-retour Hardelot – Sainte Cécile – Hardelot, faire un stop dans un petit bar au bord de la plage et terminer la session au coucher du soleil !
Une session magique !

Denis : Une plage de prédilection ?

Amorine : Hardelot !

19880807-amorine-foglia

 

C’est un peu mon spot, une plage que je connais par cœur et qui offre de grandes étendues de sable bien dur à perte de vue pour pouvoir tirer de longs bords.

Une plage que j’ai commencé à pratiquer très jeune… 

 Denis : Déjà ambitieuse, je vois :-)

 

Et maintenant, quel est ton matos ?

Amorine : Niveau matos, je roule avec des Gun-sails et un peu tout d’ailleurs, n’ayant commencé la compèt’ que la saison dernière, j’emprunte les voile du club mais j’ai un petit faible pour une Naish 5.3 !

Portrait Amorine Foglia speedsail

Denis : Que représente le speed sail pour toi ?

Amorine : Un sport à tester. Le speed-sail comme le char à voile restent des activités qui mêlent la convivialité à l’esprit bon enfant. Bien plus qu’un sport, c’est une famille qui rassemble et qui offre beaucoup de sensations notamment de vitesse, et ce uniquement grâce au vent, pas besoin de moteur pour atteindre les 50 km/h. Malgré tout c’est un sport qui dépend des conditions météo et qu’on ne peut pas pratiquer partout et par tous les temps, mais il vaut vraiment le détour.

Le speed-sail reste accessible aux novices avec quelques bons conseils. Bien plus qu’un sport, c’est l’occasion de partager de bons moments, de rencontrer des personnes avec lesquelles on a un intérêt commun et de se retrouver autour d’un sport, d’une plage et de découvrir de nouveaux lieux. Partir en compétition c’est un peu l’aventure d’un week-end !
Ce qui est dommage dans ce sport, c’est qu’il y a une majorité de mecs. Il faut pouvoir y faire sa place, mais heureusement ils sont toujours là pour nous donner un coup de main, nous conseiller ou même nous aider à gréer !

Denis : Une devise pour la pratique de ce sport ?

Portrait Amorine Foglia speedsailAmorine : Crash & learn !

Denis : Quels sont tes projets ?

Amorine : Continuer à allier famille, amitiés, plaisir et compétition au travers du speed.

Denis : Merci pour ce bon moment et à bientôt te retrouver sur la belle plage d’Hardelot ;)

Amorine : A bientôt sur la plage.

 

Retour à la liste des portraits