- Les différentes classes de char à voile

Posté le 24 Juin 2013

Il existe des chars « école », des chars de pratique « loisir », des chars de compétition ou encore des chars de compétition « jeune ».

Seuls les chars destinés à la compétition et donnant lieu à un classement national bénéficient du nom de « classe ». Ils sont définis par des jauges.
Ces jauges sont présentées soit dans le RIRC sur le site de la FISLY, soit dans le « réglement des compétitions » lorsqu’il s’agit de spécificités françaises.

 

Classe 2

classe 2C’est le plus grand char à l’heure actuelle. Grand frère du Classe 3, il en possède les qualités avec une surface de voile comprise entre 8 m² et 11,3 m², un essieu d’un minimum de 3,65 m et une longueur hors tout plus importante. Certains possèdent encore un double volant, l’un pour la direction, l’autre pour border la voile. Le pilote est en position semi-assise ou couchée. On rencontre ce type de char essentiellement dans le Nord de la France et en Belgique.

 

 

 Classe 3

 cl3Le Classe 3 apparaît dans les années 60. C’est un engin profilé qui se conduit allongé dans une caisse fabriquée en matériaux de synthèse. Sa vitesse dans de bonnes conditions de vent est d’environ 120 km/h.
Jauge Classe 3:Surface propulsive 7.35 m² – Largeur 3.5 m- Empattement avant-arrière 3.8 m – Poids minimum 100kg – Hauteur de mât maxi 6.10 m
Jauge Formule A : la classe Formule A a été adoptée pour permettre une entrée dans la catégorie Classe 3 plus sécurisante pour les néophytes du mat aile et pour un coût moindre.
Surface propulsive 7.35 m² – Largeur 3.5 m – Empattement avant-arrière 3.8 m – Poids minimum 110kg – Hauteur de mât maxi 5 m – Largeur de mat maxi 0.30 m

 

Classe 5

cl5Le classe 5 apparaît pour la première fois en championnat du monde en 1980. Il a été créé dans le but d’ être plus accessible que les imposants classe 2 et 3 et pouvoir rouler sur des plages plus petites. En 30 ans d’existence, la classe 5 a été la plus évolutive, tant sur les formes de châssis que le développement des gréements. C’est devenu un char poussé technologiquement, par l’utilisation de matériaux toujours plus légers et résistants. En résumé, c’est le char évolutif, rapide, léger et réactif, qui s’adapte à un maximum de plages. Surface propulsive 5,5 m² – Largeur 2 m – Empattement avant-arrière 2,5 m – Poids minimum 50 kg – Roues arrière 26″

 

 

  Classe Standart

cl STDCréé en 1989, le Standart est un monotype à taille humaine entre la Classe 3 et la Classe 5. Avec des accélérations presque équivalentes au Classe 3, une maniabilité équivalente au Classe 5, une grande sécurité par vent fort, sa prise en main est rapide pour les débutants. L’ergonomie de la coque et le réglage en quelques secondes du palonnier lui permettent d’être piloté par des personnes mesurant 1,50 m à 2 m. Démonté, les éléments roues, essieux, voile et haut du mât, se rangent dans la coque (transport sur galerie de voiture). Le châssis acier et aluminium suspend la coque polyester conférant, par la position des essieux, un pare-chocs en avant du pilote. Cette architecture apporte un excellent cœfficient de franchissement des obstacles (bâches d’eau).
Dimensions : la voile de 6 m² est munie de cambers (mât tubulaire en 3 parties) – Poids 70 kg – Longueur 4 m – Largeur 2,5 m

 

 Mini 4

m4Le Mini 4 est le monotype de compétition des catégories Minime et Cadet.
Les jeunes pilotes se qualifient lors de courses régionales et le Championnat de France des Jeunes est leur grand rendez-vous annuel.
Il est constitué d’un châssis triangulaire, en acier tubulaire avec des roues de 400×8′ et d’une voile de 4,65 m².

 

 

 

 Classe Promo

promoRéplique du Classe 5 Sport mais conçu pour être polyvalent et robuste. Plus accessible à tous les niveaux de pratique : petites roues, voile Dacron, pas d’aluminium. La largeur du char ne dépasse pas 2 m, le mât 5,35 m, la surface de voile 5,50 m², le poids minimum du char est de 50 kg.
C’est le char des championnats de France Juniors, mais c’est aussi une série très développée qui a nécessité en 2008 de créer deux divisions : le D1 pour les 42 meilleurs pilotes, et la D2 pour tous les autres.

 

 

Classe 8 et Classe 8 Promo

 

Cl8Plus communément appelé char à cerf-volant, le classe 8 a été inventé dans les années 90. La géométrie du char à cerf volant reprend celle des chars à voile c’est à dire un châssis avec 3 roues :
2 roues à l’arrière et une roue directrice à l’avant. Suivant la plage, plusieurs roues peuvent être utilisées par le pilote de classe 8 :
des roues larges pour le sable mou et des roues fines pour le sable mouillé et dur permettant une grande polyvalence. En plus de son choix de roues, le pilote utilise des ailes de surfaces différentes (entre 2 et 16m² environ) en fonction de la force du vent. Le pilote est équipé d’un harnais lui permettant de piloter et supporter la traction de son aile. Très maniables et peu encombrants, ces engins se démontent intégralement et peuvent se ranger dans le coffre d’une voiture. Largeur moyenne : 150 cm / longueur moyenne : 200 cm / poids maximum : 60 kg.

cl8 promo

A compter de 2009, il y aura deux séries en classe 8 avec l’arrivée de la classe 8 Promo, un char moins couteux avec une jauge plus restrictive qui servira pour les séniors et les jeunes.

 

 La nouvelle jauge est disponible sur ce site.

 

 

Classe K (pilote debout avec voile volante)

KMBPhoto: kiteSK8

Il s’agit d’un ensemble d’engins très variés, propulsés par un cerf-volant de traction, les pilotes se tenant debout sur ces supports.
Un cerf-volant et un mountainboard (skateboard tout terrain) permettent  de passer dans beaucoup de terrains différents. Tout aussi freeride que le buggy et joueur que le Dirt Windsurfing®, le kite mountainboard plaît de plus en plus pour sa polyvalence. Le freeride, le freestyle, la vitesse, sur un terrain près des villes, sur les plages, dans la pente à  la montagne… il y en a pour tous les goûts.
La FFCV a décidé de reprendre l’organisation des courses en associant le KMB à chaque étape des grands prix de la classe 8 et à l’occasion du championnat de France sénior, ceci afin de satisfaire les nombreux pratiquants visibles de cette discipline, aussi bien en Auvergne, dans le sud, en Alsace ou aux portes de Paris !

 

 

Classe 7 Speed Sail

cl7Le Règlement International de roulage et de course établi par la Fisly définit la Classe 7 comme suit : tout char à voile se pilotant debout, le gréement ne pouvant être maintenu vertical que par la présence du pilote. Cette classe est plus connue sous le nom de Speed-Sail®, une marque déposée dominante sur le marché, landboard ou planche à voile sur pneumatique. Elle relie les principes du skate-board (mais la planche est de dimension plus importante) et de la planche à voile. Conçu par un véliplanchiste en mal d’entraînement, cet engin est devenu aujourd’hui très populaire du fait de son prix modique, de son caractère peu encombrant et des excellentes sensations qu’il fournit. Sport à part entière, il compte désormais des milliers d’adeptes.

Classe 7 Dirt Windsurfing®

Il s’agit d’une planche à roues propulsée par un gréement de windsurf. Des roues gonflables sont montées sur des essieux de types skateboard. Le rider utilise des footstraps (cale-pieds) pour maintenir son équilibre et garder le contrôle de l’engin dans les figures de Freestyle ou les trajectoires en course. Le Dirt Windsurfing® fait partie de la Classe 7.

 

Classe Karts à Voile

 ludicsail kartplime kart

Petits par l’encombrement, le poids ou le rayon de braquage… grand par le potentiel : roulages sur tous les terrains, accélérations vives, transport facile, les Karts à Voile font une entrée remarquée sur les terrains de jeu traditionnels et ouvrent des espaces Inland.
Support de plusieurs expéditions en Afrique, Amériques, Asie, Océanie… les Karts à Voile sont aussi de véritables engins d’exploration.
La plupart des constructeurs proposent des Karts à Voile : Ludic®, Sailkart®, X-Sail®, Plume Kart®, Blokart®, Vkart®…

 

Classe Blokart®

blokartLe Blokart® est un char de dimension réduite et dont la conduite est au guidon. Conçu et fabriqué depuis 2000 en Nouvelle Zélande par Blokart International, cette monotypie regroupe aujourd’hui plus de 9 000 Blokart et pilotes à travers le monde et bénéficie d’un calendrier de compétitions Internationales.

Il permet sans adaptation l’accès en loisirs comme en compétition à la pratique des personnes présentant un handicap.Son encombrement et conduite précise en font un « kart à voile » capable d’évoluer sur des terrains variés: plage, parking, tarmacs, terrain de sport, etc. Décliné en trois finitions Classic, Sport et Pro, il est léger (28kg) et démontable pour un transport aisé. Son poids lui permet de voyager en soute ou dans un coffre, facilitant les raids et les compétitions à travers le monde.Support de plusieurs expéditions en Afrique (Ténéré 2006, Dakar No Oil 2009), Amériques (Argentine Pérou 2009), Asie (Mongolie 2006 & 2007), Océanie… les Blokart sont aussi de véritables engins d’exploration.

C’est une Classe reconnue par la Fédération Française de Char à Voile (FFCV) depuis 2006.

 

Chars écoles et chars loisirs

char écoleIl existe une multitude de chars à voile permettant une pratique de loisir ou une pratique éducative.  Ils sont pour l’essentiel des chars de type assis/allongé.

Ils permettent de participer notamment aux rencontres de Loisir, manifestations conviviales ouvertes à tous les licenciés, loisir ou compétition.
Il y a en France environ 6000 chars de ce type dans toutes les écoles et clubs, et un parc d’environ 1200 chars de propriétaires.

Toutes les marques et produits cités appartiennent à leurs propriétaires respectifs