La lutte contre le dopage

Posté le 20 Août 2020

La FFCV doit participer à la lutte contre le dopage, en s’appuyant des données prescrites par l’AFLD (agence française de lutte contre le dopage).

Aux termes de l’article L.232-9 du code du sport :
« Il est interdit, au cours des compétitions et manifestations sportives organisées ou autorisées par des fédérations sportives ou en vue d’y participer :
* d’utiliser des substances ou procédés de nature à modifier artificiellement les capacités ou à masquer l’emploi de substances ou procédés ayant cette propriété ;
* de recourir à ceux de ces substances ou procédés dont l’utilisation est soumise à des conditions restrictives lorsque ces conditions ne sont pas remplies. »

Se référer au règlement disciplinaire de la FFCV relatif à la lutte contre le dopage, approuvé par l’Assemblée Générale du 12/04/2008.

2.4.1 Les substances dopantes

Voici la liste des substances et méthodes interdites en compétition, extraite de la liste officielle émise par l’AFLD:

agents anabolisants
hormones peptidiques facteurs de croissance, substances apparentées et mimétiques
bêta-2 agonistes (sauf salbutamol, formotérol et salmétérol inhalés sous les doses maximales
modulateurs hormonaux et métaboliques
diurétiques et agents masquants
manipulation de sang ou de composants sanguins
manipulation chimique et physique
dopage génétique et cellulaire
stimulants
narcotiques
cannabinoïdes
glucocorticoïdes

Précisons que le pilotage d’un char à voile sous l’emprise d’alcool est interdit, dangereux et sanctionnable.

Pour plus de précisions ou une mise à jour, se référer au site de l’agence française de lutte contre le dopage (afld.fr).