Cœur et sport

Posté le 21 Mai 2014

Chaque année en France, les cardiologues du sport  estiment à 1.300 le nombre de morts subites et à 1.500 le nombre d’infarctus du myocarde non mortels pendant et après l’effort.
Pour prévenir autant que faire se peut ces accidents dramatiques, le bilan médical préalable à la délivrance du certificat de non contre indication est indispensable.
Notre fédération a été confrontée à un accident cardio-vasculaire grave dont l’issue a été favorable en tout début d’une compétition et il me paraît bon de rappeler à tous – quelque soit l’âge, le niveau d’entraînement  - les règles d’or recommandées par les Cardiologues du  Sport.

Télécharger Cœur et activités sportives : les 10 règles d’or