Gestion éco responsable des sites de roulage

Posté le 30 Octobre 2009

Gestion éco responsable des sites de roulage

C’est signé !!

Samedi 24 octobre 2009, au Parc du Marquenterre, le Comité Départemental de Char à Voile de la Somme, mais aussi toutes les structures du Char à Voile sur la Somme, ainsi que de nombreuses structures récréatives agissant sur la réserve naturelle de la Baie de Somme, ont signé une charte de bonnes pratiques.
Un point spécifique aborde le char à voile et le char à cerf volant (dit classe 8) spécifiant la situation, insistant sur la vigilance nécessaire à avoir à l’égard de la faune avec qui nous partageons depuis, des années, des dizaines d’années, notre environnement préservé.
Comme, lors de cette conférence, un intervenant l’a rappelé la côte Picarde est très préservée, et ce à l’initiative des acteurs locaux, dont les structures de chars à voile et leurs membres, souhaitent en être.

Les écoles qui pratiquent sur cette plage préservée, proposent des séances pendant lesquelles elles forment les pilotes à une pratique autonome, et lors des randonnées proposées une initiation à prendre conscience du milieu naturel est associée, d’autant que, de part les paysages traversés nos pilotes expérimentés ou novices sont d’entrée de jeu sensibilisés par la puissance de cette nature sauvage.
Les encadrants ont la passion de partager les émotions que procure la pratique du char à voile, mais ils transmettent aussi leur plaisir de pratiquer dans ce cadre grandiose d’une côte  » très nature « , un milieu sensible et à protéger !
Ces structures ont même nouées des relations avec les guides natures de la Somme, pour proposer une approche plus lente de l’exploration de l’espace en bas de dune, et jusqu’à la mer.
Dans cette même idée, la charte signé, insiste sur la  » formation à l’usage des encadrants ou prescripteurs  » qui sera proposé par  » le gestionnaire [de la réserve Naturelle], avec l’aide d’associations spécialisées (Picardie Nature, GEMEL,…) deux fois par an  » notre objectif est  » de tendre vers un accueil de haut niveau sur la réserve  » et plus globalement sur le littoral Picard.

Depuis fin 2007, les structures locales (Eolia, Ozone, et avm80.org), ont appuyées le Comité Départemental de Char à Voile de la Somme pour mener la concertation avec la région, et surtout avec la réserve naturelle représentée par son gestionnaire : Patrick Triplet avec qui le travail fut particulièrement constructif. Ces discussions ont permis, au fur et à mesure des rencontres de mieux se connaître, d’identifier les solutions à mettre en place conjointement, à court, mais aussi pour le moyen et le long terme.
Il a été remarqué Samedi que obtenir un compromis par tant de signataires sur un texte unique représentait, un succès indéniable pour le pilote et les acteurs de ce projet.

Le comité départemental, est donc présent sur chacune des manifestations pour la promotion du respect de la nature sur la Somme, et la signature de cette charte, se faisait le premier jour des semaines zéro carbone, qui promeuvent un tourisme éco-responsable, l’action qui est celle du comité est la collecte des macro-déchets ramassés sur la plage, lors des séances encadrées, et par les particuliers (non encadré) pour proposer à un artiste de réaliser une oeuvre avec ce qui aura été collecté. Une action qui a vocation à perdurer dans le temps !

Aujourd’hui, il est donc possible de profiter de cette étendue, qui laisse le sentiment d’infini sauvage en lisière du parc du Marquenterre, et avec vue sur la baie de Somme (qui fait partie du club des plus belles baies du Monde ) tout en agissant positivement sur l’environnement que nos enfants nous prêtent.
Pour se faire, un panneau indicatif des contraintes locales est installé aux accès, et des bouées indiquent la limite de la réserve naturelle.
Fort de ses actions le Comité Départemental de Char à Voile de la Somme est un interlocuteur des autorités pour ce qui est de la pratique des chars à voile. Cela se traduit par des relations étroites avec le service des sports du conseil général, de façon bien évidente, mais aussi, par un échange très constructif avec l’agence des aires marines protégées qui travaille sur le projet d’un parc naturel marin dit  » à l’ouvert des 3 estuaires « , et qui a trouvé le travail réalisé et sa transcription en charte de bonne pratique comme un cas exemplaire, nos interlocuteurs ont bien perçu la capacité des pratiquants de chars à voile (encadrés ou non) d’être des sentinelles sur la plage sur laquelle nous pratiquons.

Consulter le lien vers le reportage france 3 concernant la signature de la charte (voir à 2’11) 

 » éco-sportivement « 
Olivier Cannic
Secrétaire du Comité Départemental
www.charavoile80.org

Retour aux Actualités